Avertir le modérateur

  • Le marché de Noël

    Il parait que les marchés de Noël qui fleurissent un peu partout en France sont en perte de vitesse. Les ventes sont en baisse et certains exposants ne rentrent pas dans leurs frais. Vieux de presque six siècles, ces marchés ont bien évolué. Aujourd'hui, ils s'apparentent plus à de mini centres commerciaux.

    On y trouve en théorie tout ce qui a attrait à la fête de Noël. Mais l'esprit d'origine est en survie, ce qui pourrait expliquer le désintéressement grandissant de ces chalets. Même si on peut encore y trouver des artisans qui proposent productions originales et "fait main" (santons, bougies et autres décorations pour vitrines et sapins), on y trouve aussi des exposants qui étalent leurs produits fabriqués en Chine ou de l'alimentation de fête foraine tel que churros, pommes d'amour, bière ou vin chaud.

    Toutes ces petites échoppes éphémères sont bien jolies mais quid de leurs contenus ? Beaucoup d'objets inutiles et qui vont prendre la poussière une fois chez vous. Que faire d'une peau de bête ou d'un totem africain quand vous habitez dans un 20m² ou d'une pipe sculptée si vous ne fumez pas ? Quant au foie gras et aux santons, vous trouvez tout ça en grande surface si vous n'aviez pas déjà les décorations des années précédentes. Tout le problème réside dans le fait que ces marchés de Noël deviennent au fil des années des marchés de l'inutile. Et je n'aborde pas le phénomène économique où des familles ont en plus en plus de difficultés à manger des repas complets tous les jours, alors acheter des babioles pour les ranger dans des cartons n'est pas une priorité pour ces gens.

    Alors, évidemment, on pourrait accuser l'essor des grands magasins ou la crise pour expliquer les problèmes, mais ceux qui n'ont pas de soucis de fin de mois ou qui fréquentent les commerçants de leur quartier, ont-ils l'envie de visiter ces marchés de fin d'année ? Je pense que ce n'est pas un problème de porte-monnaie mais d'envie et d'utilité. Aujourd'hui on veut acheter ce qui nous semble utile, même si la définition est aujourd'hui discutable vu ce que les consommateurs préfèrent dépenser en écrans plats, smartphones ou 4x4. On dépense des centaines et des centaines par an rien qu'en facture de portable et d'Internet, alors ne me dites pas que le problème se situe dans les fonds de poche.

    Non, je reste convaincu que la cause numéro un est l'utilité des marchandises proposées, des attrape poussières pour la plupart, que l'on retrouve d'ailleurs toute l'année dans des enseignes telles que Maisons du monde, Nature et découvertes ou Pier import. Des commerces que l'on fréquente de temps en temps mais où on en ressort souvent les mains vides. Le premier ennemi des marchés de Noël c'est le désintérêt et non la crise.

  • Le monde voit double

    Ce lundi, nous nous sommes réveillés en France et dans le monde en voyant double.

    Commençons par ce qui a fait du bruit ce week-end, les élections parallèles de miss pour représenter la France. Pour ceux qui en avaient marre de l'élection Miss France sur TF1, ils pouvaient toujours se positionner en dissident en soutenant Geneviève de Fontenay avec sa Miss Nationale. Pour ceux qui n'aiment toujours pas cet évènement, ils avaient deux fois plus de raison de critiquer ce concours d'apparences et de paillettes. En attendant, ce n'est pas Miss France ou Miss Nationale qui représente notre pays mais bien Carla Bruni qui s'impose dans la presse internationale.

    Pendant ce temps et sans transition, deux sons de cloches au Parti socialiste. Martine Aubry et Ségolène Royal. Non pas que ces deux femmes soient des cloches mais elles tiennent un discours différent. Une qui fait mariner les adhérents, sympathisants et autres politologues quant à sa décision de se présenter ou pas, l'autre qui n'a pas attendu la saint-glinglin pour lancer la campagne à gauche, alors qu'à droite, cela est fait depuis longtemps. Ségolène met la pression à la sous pape des socialistes. Espérons que la vapeur ne fasse pas tout sauter rue de Solferino.

    Aujourd'hui, c'est la saint Nicolas. Et dans certaines régions et même des parties du monde, Saint Nicolas est le concurrent du Père Noël. Deux papis pour les fins d'année, choisis ton camp mon enfant. Il y a toutefois une différence fondamentale entre ces deux personnages. Nicolas de Myre, le Saint Nicolas, a bien existé au IIIè siècle. Il était le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Quant au Père Noël, c'est un personnage complètement imaginaire, popularisé au XIXè siècle seulement. Il ne sert qu'à distribuer les cadeaux aux enfants sages bien entendu.

    Puisque l'on est en plein moment de fête de fin d'année, cela va de paire avec le temps qu'il fait. La neige tombée en abondance en début de mois s'est vite transformée en pluie. Ce qui fait qu'aujourd'hui, la France est coupée en deux. Une partie est sous le froid, la neige et les pluies verglaçantes, alors que l'autre moitié connaît le redoux.

    Les sénateurs ont voté récemment pour la suppression de la publicité sur France Télévisions en 2016. Plus de pub signifie moins de budget et des fonds à trouver ailleurs pour le manque à gagner, donc une possible hausse de la redevance. Le téléspectateurs va donc avoir un choix cornélien : regarder les chaînes commerciales avec pub à foison ou rester scotché devant une télé où les émissions se succéderont les unes derrière les autres sans possibilité de faire une pause pipi ! Je pense personnellement que cela ne nous fera pas de mal de ne plus manger de messages publicitaires, ça reposera nos cerveaux bien harcelés. Mais avait-on besoin de tout supprimer, l'essentiel n'est-il pas d'avoir des films ou des émissions coupées de réclames ?

    Enfin, je finirai par la tragi-comédie qui secoue la Côte-d'Ivoire actuellement. Voilà deux présidents pour un pays qui coupent le pays en deux et qui plongent cette nation dans la violence et la mort. C'est le match entre un président sortant qui ne veut pas sortir. Il a organisé des élections croyant être réélu massivement mais voilà que c'est tout le contraire. C'est la démocratie à Gbagbo. On fait voter le peuple et on s'auto proclame président quelque soit le résultat. C'est sur de lâcher un fauteuil qui donne autant de privilèges et de richesses… De la dictature déguisée diront certains, des caprices d'enfant gâté diront d'autres. C'est encore et toujours le peuple qui en subit les conséquences. Le principe de la démocratie à l'Occidentale est-il applicable dans des pays où le système politique est tribal ?

  • Les puissants ont pété un câble

    Et pour être précis 251.287 câbles.

    Comment faire paniquer les puissants de ce monde ? Tout simplement en publiant des notes confidentielles, des correspondances diplomatiques, des communiqués secrets défense, des câbles en résumé. Le site Internet Wikileaks a rendu public plus de 251.000 messages émanant des gouvernements ou des ambassades des pays du monde. Alors, il faut déjà se dire que ce nombre, même s'il est important, ne représente qu'une infime partie de ce qui circule en totalité. Il faut aussi relativiser en se disant que les notes les plus sensibles n'ont pas été (encore) publiées et ne le seront peut-être pas pour la plupart. Cela dit, on constate avec toutes ces révélations du site Wikileaks, depuis qu'il existe, rien n'est infaillible et protégé à 100%. Les dirigeants pensaient être invulnérables et à l'abri des regards mais il n'en est rien.

    Alors, qu'apprend-on d'intéressant dans ces messages secrets ? Je me suis amusé à faire un petit tour sur le site perturbateur et c'est ma foi fort amusant ce que l'on peut y lire, et surtout révélateur des relations diplomatiques entre les Etats. Il y a les comptes-rendus de missions, de réunions ou d'entretiens. Rien de croustillant de ce côté-là il faut bien le dire, j'ai envie de dire que c'est du technique. Il y a aussi les commentaires sur les évènements que connaissent des pays alliés ou non : des élections, des mouvements sociaux, des sommets, etc…

    Et puis, il y a les parties les plus amusantes. On apprend que les Américains font énormément d'enquête sur la santé de leurs homologues, sur la personnalité de leurs interlocuteurs et font des commentaires révélateurs des relations entre les dirigeants et décideurs politiques. Lancer une enquête approfondie et un espionnage en bonne et due forme sur le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon ou sur la santé mentale de la présidente argentine Cristina Kirchner, démontre bien que l'administration américaine a toujours ce reflex soupçonneux et inquisiteur vis-à-vis du reste du monde. On se souvient de la grande période anti-communiste menée par le sénateur Joseph McCarthy dans les années 50. Les Américains vivent dans une espèce de paranoïa permanente et voient des ennemies partout. Est-ce que cela explique leur souci permanent de vouloir être les gendarmes du monde ? En tout cas, ce n'est pas une grande surprise.

    Dans ces notes secrètes, on apprend aussi sur les personnalités de nos dirigeants européens. Nicolas Sarkozy, le grand ami américain, jugé autoritaire et soupe au lait qui se serait marié avec Carla pour la bonne image, Angela Merkel une frileuse qui manque d'audace, Silvio Berlusconi un obsédé incapable, mon Dieu, que de révélations ! C'est quand même loin d'être des scoops. Est-ce que les diplomates n'ont que ça à faire ? J'espère que non. D'autres câbles par contre, relèvent du véritable domaine diplomatique. Par exemple, quand un pays demande à un autre d'attaquer un troisième, ou qu'un autre vend des armes à un ennemi de la démocratie. Là, on aborde des terrains minés.

    Alors, Hillary Clinton essaye de rattraper tant bien que mal et déclare que tout n'est pas vrai et que le responsable du site, Julian Assange, a mal agi. Ouh, le méchant monsieur. Si tout n'est pas vrai, pourquoi se donner tant de mal à démentir et chercher à punir le délateur ? Pour la secrétaire d'Etat, une longue période de cirage de pompes va commencer. Car, après les révélations, les dégâts générés au niveau diplomatique et "entente cordiale" peuvent s'avérer assez conséquents. Cela dit, les pays visés ont besoin des dollars et d'importations, ils ne vont peut-être pas broncher. En tout cas, avec des relations aussi tendues, Wikileaks ou pas, on comprend pourquoi les Etats n'arriveront jamais à s'entendre pour régler les problèmes planétaires majeurs pour notre avenir : écologie, pauvreté et droits de l'homme, pour ne citer que les plus urgents. Si déjà ils ne se supportent pas…

    Interpol a lancé un mandat d'arrêt international pour viols et agressions sexuelles contre celui par qui le scandale arrive : Julian Assange. Ne pouvant pas le poursuivre pour le site Internet, il fallait bien trouver un motif. La cavale va être longue pour cet homme.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu