Avertir le modérateur

  • Révoltez-vous !

    Monsieur Hessel conseille aux citoyens de s'indigner, moi je conseille aux hommes de bonne volonté de se révolter. On le voit avec la Tunisie, la révolution a porté ses fruits et le méchant dirigeant a été écarté du pouvoir. Est-il encore besoin de rappeler que l'union fait la force ? Qui est d'ailleurs la devise de la Belgique… où l'on voit maintenant grandir la gronde de nos voisins face à des politiques soi-disant responsables ne pas arriver à se mettre d'accord pour gouverner. Et encore, c'est une démocratie. Imaginez ce que cela donnerait sous une dictature. C'est idiot ce que je dis, sous une dictature, il n'y a pas de discussion ni de négociation possible, c'est seulement après le renversement du pouvoir que c'est le bazar.

    Le peuple tunisien a donc marqué le coup d'envoi d'une série, longue j'espère, de réveil des peuples opprimés et cadenacés. Ca commence à trembler en Algérie, ça grogne en Egypte, à qui le tour ? La peur doit maintenant passer du côté des tyrans et des dictateurs qui se prennent pour Dieu le père. MAM devrait proposer notre expérience en matière de révolution plutôt que notre savoir-faire en matière de contenance des foules. Mais là, les enjeux commerciaux nous lient les pieds et les poings pour agir à notre guise. On le voit avec la Chine où l'on conclut des contrats de plusieurs milliards d'euros, cela vaut bien quelques sacrifices de libertés humaines. Mais imaginez si plus d'un milliard de chinois se soulevaient ?

    Bref, il y a encore du pain sur la planche pour cette pauvre colombe blanche portant avec difficulté une branche d'olivier.

  • Au secours, mon clavier ne parle pas ma langue !

    Vous êtes en train de pianoter sur votre ordinateur préféré, de cliquer un peu partout et soudainement, sans crier gare, quand vous tapez "A" c'est un "Q" qui s'affiche (restez polis !). Diable, un envoûtement ? Non, pas de panique ! Vous avez juste cliqué où il ne fallait pas dans un moment de frénésie. Avec la souris et le doigt lest, il est aisé de faire ce que l'on appelle des fausses manipulations. Car avant tout, sur le bouton d'une souris, il ne faut pas rester appuyé trois plombes dessus en même temps que vous la bougée. Sinon, il arrive vite des accidents comme la disparition d'une icône sur l'écran partie dans la corbeille, la suppression d'une phrase que vous venez d'écrire ou de la naturalisation anglaise de votre clavier. Alors, c'est bien joli tout ça de vous culpabiliser mais comment revient-on à la situation d'avant, quand mon clavier employait le même langage que moi ?

    C'est très simple, comme d'habitude en informatique. En bas à droite de l'écran, il y a l'heure. A gauche de l'heure, il y a différentes petites icônes. Et à côté de ces icônes colorées qui s'agitent parfois, il y a écrit "EN". Concentrez-vous sur ce "EN" qui, vous l'aurez deviné, signifie "english". Cela signifie que l'ordinateur est configuré pour être utilisé, par exemple, par sa très gracieuse majesté aux chapeaux chics et irisés. Approchez doucement votre souris, attention, ne tremblez pas. Quand vous êtes arrivé dessus, cliquez une fois sur "EN" et là, apparaît une liste de langues. En général, il n'y a que deux choix : FR ou EN. Cliquez sur "FR". Ouvrez Word ou un autre logiciel de traitement de texte puis tapez sur la touche "A". Oh ! Magie ! Le sort a été interrompu, la poupée vaudou n'a plus d'épingles, le clavier parle français.

    Maintenant que vous connaissez l'astuce, vous pourrez briller en société et devant vos amis et proches, ils seront à coup sûr impressionnés !

  • Bonne année 2011

    Déjà une semaine écoulée pour 2011 mais j'ai encore le temps de vous souhaiter tous mes vœux de santé, bonheurs, prospérité et réussites dans tout ce que vous entreprenez.

    Déjà le 7 janvier, finalement le temps passe vite et les commerces sont déjà en train de préparer le carnaval du mois de mars. A propos du temps qui passe, avez-vous remarqué qu'il y a une journée dans l'année qui donne l'impression de ne pas durer 24 heures ? Je fais allusion au 1er janvier.

    Le 31, on est tout beau, tout content de retrouver ses amis ou ses proches. On sait que l'on va passer un bon moment à table ou sur la piste de danse. Puis arrive minuit, tout le monde se fait la bise pour les vœux traditionnels. Un mariage pour un neveu célibataire, un enfant pour un jeune couple, un travail pour un oncle chômeur, une bonne retraite pour un futur retraité, un prompt rétablissement pour le petit-fils dans le plâtre, bref les vœux habituels, légèrement tarte à la crème.

    Après, la plupart vont se coucher, car ils attendaient minuit juste pour le fond, et les autres continuent à jeter des serpentins et à souffler dans des langues de belle-mère. Quoi qu'il arrive, de toute façon, le lendemain, nous sommes nombreux à nous lever tard. Le temps de reprendre ses esprits et de se préparer pour la nouvelle journée, la moitié du premier jour de l'année est déjà presque terminé. Si en plus, l'après-midi, nous rendons visite à une grand-mère ou un grand-oncle, c'est déjà la fin de la journée.

    Voilà pourquoi je crois que le 1er jour de l'année est aussi le jour le plus court de l'année. C'est une sorte de jour tampon entre les deux années, une journée pour refaire surface et digérer la mort de l'année qui vient de s'écouler et d'accepter le nouvel an qui nous réservera de bonnes comme de mauvaises surprises. Autant en juin, il y a la journée la plus interminable de l'année, autant le 1er janvier est, je pense, la journée qui donne l'impression qu'elle n'a pas existée. Comme le furet, il est passé par ici ou par là ?

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu