Avertir le modérateur

  • Sortez les mandolines

    On ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer. Des concombres sont porteurs d’un virus mortel pour l’homme : l’escherichia coli enterohémorragique. A vos souhaits. On déplore plusieurs victimes en Europe, c’est bien sûr dramatique. Après la vache folle, la grippe aviaire, le H1N1 et autres joyeusetés épidémiques, nous sommes menacés maintenant par le concombre. Une histoire digne d’un film catastrophe hollywoodien avec plein de victimes inondées par des saignements incontrôlables et des écorchés vifs errant dans les rues : l’attaque des concombres tueurs. C’est risible, je fais partie de ceux qui disent que l’on peut rire de tout, mais c’est terrible pour les familles qui ont perdu un proche. C’est à l’image de notre société individualiste : une comédie dramatique où jean-qui-rit côtoie jean-qui-pleure.

    Alors, pas besoin de fuir ce légume vert, vous pourriez tout aussi bien tomber malade avec un autre produit. Ne changez pas vos habitudes. Au-delà d’une analyse socio-philosophique de la situation, n’oubliez pas de vous laver les mains et les produits, et d’éplucher ou cuire les aliments. Ca évitera bien des soucis en ces temps de fin de crise, pas besoin d’en rajouter.

  • Tron sonné

    En politique, il faut respecter le principe des vases communicants. Cela permet un certain équilibre. Après l'affaire DSK, toujours en cours d'ailleurs, voici l'affaire Tron. Une Droite qui se croyait à l'abri, droite dans ses bottes, montrant l'exemple. Mais voilà, le sexe n'a pas d'étiquette, il va donc tout naturellement semer la zizanie d'un côté comme de l'autre.

    Alors, il y a bien sûr la présomption d'innocence que l'on brandit fièrement. Car tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. La politique c'est un remake des Bisounours. Il n'y a que des gens bien qui s'aiment et qui ne se tirent pas des missiles dans le dos à la moindre occasion. On n'a jamais vu en politique des "amis" se taper de grandes embrassades dans les meetings puis se déchirer en coulisses. Non, ça n'est pas possible. Evidemment, c'est de l'ironie tout ce que j'écris. Il n'y a pas plus méchant comme milieu. La politique ce sont des requins, des piranhas, des anacondas, etc… Vous pouvez chuter à la moindre possibilité.

    Complot ou pas complot ? L'être humain aime bien rajouter un peu de romance ou de sensationnel dans ce genre d'affaires. Ca met du piment où je pense. Mais j'ai comme l'impression que pour se débarrasser de certaines personnes gênantes, il n'y a nullement besoin d'élaborer des traquenards compliqués : il faut juste laisser faire la nature car elle revient toujours au galop. De toute façon, on pourra toujours discuter et débattre sur ces affaires, quand la justice tranchera, elle mettra tout le monde d'accord. Il faut juste être patient et ne pas aller plus vite que la musique. On ne peut pas témoigner ou donner son avis sur des faits qui se seraient déroulés à l'abri des regards.

    Cela dit, je ne m'inquiète pas. Les politiques ont toujours su rebondir et se relever. Ils se font oublier un peu et ils reviennent quelques mois ou quelques années après briguer à nouveau un siège. Certains reviennent même au gouvernement. Bref, la roue tourne, le spectacle continue !

  • La valse de Strauss canne

    Il y avait longtemps qu'une affaire judiciaire n'avait pas suscité autant de passions et de commentaires en France. Tout le monde en parle. Il n'y a pas un moment dans la journée où on ne fait pas allusion à DSK même sur le ton de la plaisanterie. Il faut dire qu'avec le statut privilégié de candidat préféré pour la Présidentielle 2012, le choc a été rude pour tous ceux qui espéraient en lui. Cela dit, l'affaire n'a pas encore été jugée. Il faut, tout comme on parle de présumée victime pour la femme de chambre, parler de présumé innocent pour le Français jusqu'à ce que la lumière soit faite.

    Depuis plusieurs jours, les Américains n'ont pour l'instant que porter des accusations, ce qui a du fortement fait pencher la balance chez nos amis outre-Atlantique et fait qu'il est déjà coupable pour une grande majorité. Mais il faut laisser l'accusé se défendre et écouter ce qu'il a à dire. Ne pas se laisser endormir par le spectacle que nous donnent des juges et des sheriffs en mal de voix pour leur prochaine élection. Car, gardez bien ça en tête, il n'y avait que deux personnes dans cette chambre au moment des faits. Personne ne peut donc dire avec certitude ce qui s'est passé.

    Surtout, qu'à l'heure actuelle, il y a beaucoup de zones d'ombre qui reste à éclaircir. L'heure des faits : un coup c'est avant midi, un coup c'est avant 13h. Pourquoi n'avoir avertit les autorités qu'une heure après ? Pourquoi dénoncer une fuite alors que le billet d'avion était réservé depuis belle lurette ? Pourquoi prendre le risque de déjeuner avec sa fille si on est en fuite ? Pourquoi la personne du service qui débarrassait le petit-déjeuner a dit à la femme de chambre qu'il n'y avait personne dans la chambre ? Pourquoi dire qu'elle ne le connaissait pas alors que sa photo était affichée dans le local des femmes de chambre ? Il y a tant de questions sans réponse qu'il est donc préférable de ne pas préjuger de l'affaire.

    S'il fallait enfermer tous les obsédés ou les libertins, il n'y aurait plus grand monde dehors ! Ce qui est presque certain, c'est que DSK est mal barré pour les primaires socialistes et je pense que ça fera les affaires de certains et de certaines à gauche comme à droite.

  • XP Virus

    L'attaque des virus informatiques est quotidienne et requiert de notre part une vigilance à  chaque instant passé sur sa machine. Il y a quelques jours, j'ai été la cible d'une forme de virus sournois. Vous êtes sur Internet, vous surfez tranquillement et d'un coup en cliquant sur un lien ou même une photo, une fenêtre "XP Virus Protection" ou "XP Antivirus Protection" s'ouvre et la liste des virus infectant votre ordinateur s'affiche. Une dizaine de virus semblent assiéger votre ordinateur et là, machinalement, vous allez cliquer sur le bouton demandant de les supprimer ("remove" en anglais). Ne cliquez pas !

    Ca ne sert à rien, vous êtes en fait attaquer par un virus qui vous fait croire qu'il va tout arranger. Si vous avez malencontreusement cliqué, pas de panique, il y a une solution toute simple. Pour savoir si le virus a pénétré votre machine, ouvrez une fenêtre Internet. Si c'est "XP Virus Protection" qui s'affiche, c'est que vous êtes infecté. En fait, à chaque fois que vous tenterez d'aller sur Internet, le virus va vous empêcher et vous propose de payer pour supprimer les virus que vous n'avez pas.

    A ce moment là, il reste une solution : restaurer le système à une date antérieure. Rendez-vous dans l'outil système de restauration (Démarrer > Programmes > Accessoires > Outils système > Restauration du système, pour Windows 7 il faut se rendre dans le Panneau de configuration), choisir de revenir à un point de restauration, sélectionnez la date d'hier ou une avant puis validez. Après redémarrage, le virus aura disparu.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu