Avertir le modérateur

  • Ça a flashé, j'ai vu rouge

    Imaginez la scène, vous êtes arrêté à un feu rouge, tranquille, vous attendez le vert. Soudainement, derrière vous, un véhicule toute sirène hurlante veut passer. Le problème, c'est qu'il y a un flash automatique à ce feu de signalisation. Alors, je brûle le feu rouge ou pas ?

    Si vous vous êtes posé cette question un jour c'est normal, tout le monde se l'est posée. Avec le fleurissement des radars aux feux de signalisation, forcément, ça nous traverse l'esprit. Alors, quoi faire ?

    Niveau code de la route, vous avez obligation de faciliter le passage d'un véhicule prioritaire ou d'intérêt général prioritaire. Ces véhicules doivent utiliser simultanément une sirène deux tons (rien à voir avec le poisson) et un gyrophare bleu tournant. Ne sont pas concernés, les véhicules d'intervention EDF, GDF, transport de fonds, salage, transport de sang et d'organes, les véhicules ministériels, gouvernementaux ou diplomatiques pour lesquels vous n'avez pas d'obligation légale de priorité... sauf s'ils sont escortés par des policiers ou gendarmes qui utilisent sirène et gyrophare conformes. En résumé, soyez sympa avec les pompiers, le SAMU, les ambulances, la douane, les policiers et les gendarmes.

    En cas de refus, c'est 90€ et 4 points de retrait sur le permis. Mais si je brûle le feu, je vais être flashé ? Un rappel au Journal Officiel stipule que "Si un véhicule est incité à passer au feu rouge par un véhicule d'urgence pour dégager le passage, deux cas de figure peuvent se produire : si cela a lieu au début de la phase de rouge, le véhicule d'urgence sera lui aussi flashé et donc le CACIR (Centre automatisé de constatation des infractions routières) n'émettra pas d'avis de contravention. Si cela se produit alors que le feu est au rouge depuis longtemps et que le véhicule d'urgence s'engage à son tour au moment où le feu passe au vert, le CACIR s'appuiera sur les données de temps de durée du feu rouge, de vitesse estimée du véhicule, voire du nombre de véhicules franchissant le feu au même moment, de la trajectoire du véhicule poussé par le véhicule d'urgence, pour ne pas émettre d'avis de contravention.".

    Cela étant dit, peut-on être certain de ne pas avoir de problème dans une telle situation ? Je rappelle qu'en cas de contravention, nous sommes contraints de payer avant de contester.

    Le CACIR est composé de gendarmes et de policiers et est installé à Rennes. C'est un lieu hautement sécurisé avec reconnaissance digitale, pass, gardiens, portes sécurisées. Les photos prises sont d'abord traités par un système de reconnaissance des immatriculations puis saisies manuellement par des employés d'une filiale de La Poste. Ensuite, ce sont les agents de la force de l'ordre qui décident s'il y a infraction ou pas (sans contestation possible). Les données sont conservées 10 ans.

    Si vous avez peur des sanctions, il vous reste la possibilité de laisser passer sans franchir le feu, c'est-à-dire de vous mettre sur le côté, voir de monter sur le trottoir. Normalement, les radars de feux sont dans des endroits où l'infrastructure le permet. Dernière solution, rouler là où il n'y a pas de radar de feu.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu