Avertir le modérateur

chine

  • Caca nerveux chinois

    Soyons clairs, n'ayons pas peur des mots : la Chine nous emm…..

    Elle n'est pas contente que le Président Sarkozy rencontre le Dalaï Lama. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré : "Ce n'est pas la Chine qui a provoqué cette situation". On peut leur répondre que la Chine n'a pas ni à se mêler des affaires de la France, qu'elles soient étrangères ou non, ni à dicter au Président français son emploi du temps. Si les autorités pensent imposer leurs méthodes sur le reste de la planète, c'est ignorer que les pays sont autonomes. A part peut-être lors du passage de la flamme, où les organisateurs faisaient ce qu'ils voulaient avec l'appui des forces policières nationales. Si la Chine veut faire la pluie et le beau temps sur Terre, elle n'a qu'à gérer son problème d'air pollué.

    Que je sache, la Chine n'est pas un modèle de diplomatie ni de démocratie. Avant de donner des leçons aux autres, elle devrait déjà s'occuper de ce qui ne va pas sur son territoire. Entre la répression, l'emprisonnement politique, les condamnations à mort et une dictature endurcie, elle a de quoi balayer devant sa porte. Si ça ne leur plait pas, ils n'ont qu'à faire avec. Ils peuvent boycotter les produits français si ça leur chante, toute façon, pour le peu de temps que ça dure ! Je me souviens d'un Chinois interrogé à la sortie de Carrefour déclarant qu'il était pour le boycott, et en même temps, il sortait du magasin avec un chariot plein.

    La France se doit d'entretenir des relations diplomatiques avec tous les pays ou toutes les entités politiques, ethniques et communautaires. C'est de cette façon que nous arrivons aujourd'hui à nous entendre avec à peu près toute la planète. La Chine, quant à elle, est en froid avec d'autres Etats, ce qui signifie que sa vision des choses ou sa manière de travailler n'est pas très efficace.

    Ce que je conseillerais au Président Hu Jintao, c'est de s'ouvrir sur le XXIème siècle et d'accepter la diversité ethnique et culturelle. Et surtout, d'arrêter de voir le mal partout, cela devient de la paranoïa. Ce qui doit lui faire peur, c'est de perdre son poste à l'issue d'une élection présidentielle.

  • Pékin 2008, les Jeux de la dernière chance ?

    Les Jeux Olympiques d'été ont donc commencé. La question du "pour" ou "contre" reste soulevée mais il faut bien peser tous les arguments.

    Etre contre, c'est pénaliser les Chinois qui attendent beaucoup de ces Jeux et qui ont parfois donné beaucoup pour en faire un grand évènement, même jusqu'à leur maison pour laisser place de force aux infrastructures. Mais être contre, c'est exprimer son point de vue sur la violation quotidienne des droits de l'homme dans ce pays et ces exécutions et emprisonnements quasi quotidiens.

    Etre pour, c'est se dire qu'il ne faut pas confondre politique et sport et qu'il faut exprimer son soutien à ces pauvres chinois qui ne vivent pas comme ils vivraient dans une vraie démocratie. Mais être pour, cela pourrait être interprété comme un soutien au régime autoritaire et militaire en place, une dictature qui ne laisse rien passer et qui continue à perdurer malgré le monde qui l'entoure. Etre pour, c'est peut-être se dire qu'à force de dialoguer et d'insister, les autorités chinoises finiront bien par lâcher un peu de lests.

    Malgré tout ça, rien ne nous empêchait de suivre la cérémonie d'ouverture ce vendredi 8 août 2008 à 8h08 du soir (heure pékinoise). Le moins que l'on puisse dire c'est que cette cérémonie nous en a mis plein les mirettes en couleur et feux d'artifice. Les 2008 tambours de cuivre sur le terrain ont impressionné. Un décompte lumineux puis une sorte de danse rythmée et ces jeux de lumière étaient grandioses et magnifique. Il est vrai qu'ensuite, les tableaux qui se sont succédés étaient moins spectaculaires mais très jolis à regarder. Je retiendrais le jeu des caractères typographiques, assez poétique et zen. Le passage de ces centaines de danseurs lumineux dessinant une colombe m'a bien plu également.

    Ce qui m'a incontestablement donné le plus de frisson, c'est l'allumage traditionnel de la vasque. A chaque fois que je regarde c'est d'ailleurs le même effet. Ce coureur suspendu qui s'approche comme au ralenti puis ce feu qui embrase cette espèce d'enrouler rouge et or reste l'un des temps forts de cet évènement. Sûrement parce que c'est ce que tout le monde attend et que même les commentateurs ne savent pas comment elle sera éclairée. C'est sûrement aussi parce que les villes organisatrices ont toujours fait preuve d'originalité à cette occasion. Je me souviens de la vasque allumée avec un archer à Barcelone en 1992, c'était très beau.

    Au-delà de cette belle cérémonie, il ne faut pas oublier le contexte. Est-ce que ces Jeux seront l'occasion pour la Chine de s'ouvrir au monde et de glisser petit à petit vers un régime plus souple ou est-ce une cérémonie de propagande qui cache le revers de la médaille, c'est-à-dire les conditions de vie de ces 1,3 milliards de Chinois ? L'avenir nous le dira. En attendant, supportons nos sportifs qui en ont bien besoin.

  • Mal de Terre

    Le séisme qui a tué dans le Sichuan en Chine en mai 2008 nous rappelle combien on est peu de choses sur cette planète. Personne n'est à l'abri, mais ces catastrophes naturelles touchent le plus souvent des régions du monde pauvres et démunies face à de tels évènements. La France a bien été remuée mais c'est peu de choses par rapport à ces populations abandonnées quand elles auraient le plus besoin d'aide.

    Au XIIIè siècle, 5 000 morts dans la région d'Aix-en-Provence en 1227 ou 9 000 en 1248 dans la Maurienne et 46 victimes en 1909 encore en Provence. Les récentes secousses chez nous n'ont pas fait de victimes. Notre pays a su trouver des solutions pour y faire face et éviter les morts. Ce n'est malheureusement pas le cas partout. Les populations les plus pauvres sont toujours les plus touchées car souvent situées sur les épicentres ou les failles des fameuses plaques de la croûte terrestre qui se chevauchent.

    Ces populations vivent dans des logements de fortune, des maisons en carton qui s'écroulent à la moindre agitation naturelle. A part les Etats-Unis où la plupart des maisons sont constituées de matériaux fragiles et sans fondements sérieux (comme on a pu le voir récemment avec les inondations et les maisons entièrement emportées par les flots), ce sont toujours les mêmes pays qui souffrent : 79 410 morts au Pakistan en 2005, 232 000 morts en Indonésie en 2004, 26 200 en Iran en 2003, etc. La Chine a déjà été touchée 6 fois en plus de 80 ans. Déjà éprouvés par la vie, les habitants doivent subir les aléas naturels et météorologiques.

    Et nous, de loin, de simples observateurs, impuissants face à ce dénuement, cette détresse humaine qui ne profite pas toujours des aides internationales pour des questions bêtes de diplomatie ou parce que les autorités locales sentent leur pouvoir menacé par des intrusions étrangères. Pendants ce temps, des femmes, des enfants et des hommes ont faim. Ce n'est pas demain la veille que ces populations sinistrées connaîtront des moments heureux : nos amis occidentaux et outre-atlantique sont plus intéressés par l'or noir que la richesse humaine. La France est d'ailleurs le plus souvent la première, voire la seule nation à porter secours immédiatement à ces régions sans intérêts économiques. Qu'est-ce que l'on ne ferait pas pour continuer à faire rouler nos gentilles automobiles !

  • Stupeur et tremblement

    "J'me sens tout mou, mou, mou, mou" comme disait la pub d'une eau minérale dans les années 80. Eh bien là, c'est le cas. Le soleil, la chaleur et la climatisation en panne au bureau ne facilitent pas les choses. J'ai plutôt envie de dormir que de réfléchir. En plus, l'actualité dramatique de ces jours n'incite pas aux commentaires. Séisme par ci, tsunami par là, inondations, famine, rien de réjouissant. La Birmanie s'entête à empêcher l'aide d'affluer en grande quantité : plus préoccupée par des élections courues d'avance que de la survie de ces habitants. La Chine, un peu plus ouverte certes, mais qui doit gérer une catastrophe naturelle à quelques mois des Jeux les plus célèbres de la planète.

    Pendant ce temps, on se prépare au festival de Cannes, qui va encore cette année foisonner de productions d'inconnus et de récompenses à des films que seuls les initiés iront voir. Bref, ça n'intéresse personne. Avant d'aller au cinéma, les gens voudraient d'abord pouvoir se loger et se nourrir convenablement. A y réfléchir, mes transpirations au bureau ne sont rien à côté de tous ces malheurs qui tombent une fois de plus sur des populations déjà bien accablées par la vie. Ceci dit, j'espère que la climatisation va vite être rétablie.

  • Besoin urgent de recentrage

    L'actualité ces derniers jours insiste beaucoup sur le boycottage des Chinois sur les produits français et particulièrement en touchant les magasins Carrefour. Et alors ? D'abord, je voudrais savoir quelle est la proportion de produits français proposés dans ces rayons. Ensuite, cette action semble moyennement suivie. Au journal de 20h, la journaliste interroge un client en train de charger son coffre des courses qu'il vient d'effectuer dans la célèbre enseigne et qui répond : "Je suis pour le boycott". Paradoxe de la situation qui caractérise tous les boycottages passés, présents et futurs : on est pour mais on n'y participe pas. Je ne comprends donc pas pourquoi on fait tout un tapage. Pour moi, il y a des faits d'actualité plus graves et plus préoccupants qu'un groupe de consommateurs qui veulent nous faire croire que les Occidentaux sont mal informés sur la situation au Tibet et sur les conditions désastreuses de vie des Chinois.

    Il y a d'abord ces deux jeunes policiers de 27 et 29 ans assassinés par un chauffard irresponsable. Deux jeunes gens qui avaient encore toute la vie devant eux. Il y a de quoi être révolté. Il y a aussi cette affaire de rendez-vous Internet d'un homme de 35 ans vis-à-vis d'une gamine de 12 ans. Il se fait passer pour un jeune de 25 ans et la jeune fille accepte quand même le rendez-vous. Est-elle inconsciente ? Qu'en pensent les parents ? Il se serait fait passer pour un garçon de 15 ans, on aurait pu comprendre à la rigueur mais 25 ans ! Et puis, il y a ces chefs d'entreprise qui réclament la régularisation de leurs employés sans papiers avec le soutient des inspecteurs du travail. Les patrons concernés, n'étaient-ils pas dans l'illégalité ? Je m'inquiète également de l'augmentation régulière du prix du lait. Cela va se répercuter directement sur les produits laitiers : lait, yaourt, fromage, beurre. Pour faire des économies, les familles qui bouclent difficilement leur fin de mois vont devoir faire des impasses et se priver de certains produits nécessaires à la croissance de leurs enfants : il y a danger pour la santé publique.

    Il est urgent de se recentrer sur l'essentiel.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu