Avertir le modérateur

21 septembre 2013

Top con-tributeurs

Cela ne vous a peut-être pas échappé, les grandes marques, les commerces et les sites de commerce ont recours de plus en plus au comportement participatif des consommateurs. Que ce soit dans la grande distribution (Auchan, Carrefour, Ikea, ...), les services (La Poste) ou la téléphonie (Orange, Sosh, Nokia, ...), ils mettent à disposition des clients des forums, des foires à questions, des boites à idées ou du "self-service". Vous vous doutez bien que s'ils pratiquent ceci c'est surtout un intérêt majeur pour eux : des économies sur le personnel.

Demander aux acheteurs de scanner eux-mêmes les produits de leurs courses légitime de remplacer quatre ou cinq hôtes(ses) de caisse par un(e) seul(e). Ce qui est formidable c'est que personne ne s'en inquiète et travaille gratuitement pour l'enseigne. Sous couvert de vous faire gagner du temps, jusqu'à scanner ses produits dans les rayons avec une douchette portative, l'entreprise économise de la masse salariale et donc des charges sociales et donc fait augmenter les dividendes. C'est donc d'un intérêt hautement financier.

A La Poste, les machines de vente de timbre et de pesée du courrier sont des exemples flagrants de cette métamorphose. Si vous avez le malheur d'aller à un guichet pour acheter des timbres, l'employé va vous rediriger automatiquement sur le distributeur de carnets de timbres. Et vous aurez beau insister, rien n'y fera. Si les salariés des Postes contribuent eux-mêmes à la destruction de l'emploi en France et à la baisse des effectifs de La Poste, pourquoi devrions-nous nous en émouvoir ? Et bien parce que cela rentre dans un système qui impacte directement tous les Français.

Vous allez me dire, mais quel rapport avec la téléphonie. La méthode est différente mais le résultat est le même. Il y a les forums où chacun exprime un problème technique, un mécontentement ou un point de satisfaction. Et là, ça ne loupe pas, il y a d'autres client qui vont répondre ou réagir à la place des collaborateurs de la marque. Ces clients bénévoles vont même jusqu'à orienter, conseiller ou résoudre les problèmes à la place de ceux qui sont censés le faire. Pourquoi ils ne le font pas ? Parce qu'ils ne sont pas assez nombreux. Pourquoi ils ne sont pas assez nombreux ? Parce que la marque en appelle aux bonnes volontés de ses clients. C'est un cercle vicieux mais tellement lucratif ! Le résultat est à l'identique des distributeurs.

Des gens qui travaillent gratuitement entraîne inévitablement des économies de personnel et donc de charges salariales et au final, c'est le chiffre d'affaires et l'actionnaire ou l'État qui est gagnant (quoique... il faut verser les indemnités chômages...). Ce n'est pas voir tout en noir que d'en arriver à de telles conclusions. C'est malheureusement une réalité. Ce genre de pratiques ne va certainement pas contribuer à la baisse du chômage et inverser la courbe chère à notre président François Hollande.

Ne vous en prenez pas à la crise, c'était inéluctable, elle n'y est pour rien puisque de toute façon, tout le monde cherche à faire des économies même quand la croissance est là. Comment lutter contre ça ? C'est très simple, laisser les marques et autres enseignes se débrouiller toutes seules. Ne participez pas aux forums, ne donnez pas d'idée, dirigez-vous vers une caisse "humaine" et achetez de jolis timbres dits "de collection". Cela fera sûrement réfléchir les patrons.

A bon entendeur, à bientôt.

 

09 juillet 2012

Orange amer

La société Orange nous parle de cette panne survenue entre le 6 et le 7 juillet 2012 comme la panne exceptionnelle du siècle. Une panne logicielle, ce qui peut vouloir tout dire, comme une mise à jour de logicielle qui a mal tournée, ou alors un développeur qui a mal programmé, etc... Bref, les conséquences ont été une impossibilité pour les clients de ne pas pouvoir appeler ou envoyer des sms. Ce qui est bien c'est que l'opérateur reconnaisse la faute et veuille faire un geste. Ce qui est plus ridicule c'est le geste.

Offrir une journée gratuite de communications à tous les clients et utilisateurs du réseau, ça va se traduire comment ? Je prends mon exemple. J'ai un forfait 2 heures auquel s'ajoute le temps non consommé du mois précédent. Etant donné que je n'utilise pas souvent mon portable, pour diverses raisons, j'ai tous les mois plus de 3 heures à consommer en appel. La journée de gratuité va passer inaperçue en ce qui me concerne. Je ne pense pas être le seul dans ce cas.

Offrir 1 giga de données pour les forfaits illimités, ça va se traduire comment ? Je rappelle à ceux qui ne savent pas ce que sont exactement ces "données" (ou data), c'est le volume d'informations qui entre ou sort du téléphone via Internet ou via les mails ou via les applications. Qui va en profiter ? Les plus gourmands dans ce type de communication, ceux qui utilisent énormément les mails, le surf sur le net ou le téléchargement d'applications ou de musique par exemple. Il reste qui ? Ceux qui ne savent même pas qu'ils peuvent faire tout ça, ceux qui n'utilisent ni Internet ni les mails, il y a aussi ceux qui ne savent pas s'en servir.

Offrir une place de cinéma à tous les clients, ça va se traduire comment ? Je prends à nouveau mon exemple. Je passe par mon comité d'entreprise pour acheter des places de cinéma à 5,10 €, ce qui équivaut à peu près à 2 places pour le prix d'une chez Orange. Je ne vais pas au cinéma régulièrement, j'écoule donc mes places à petite vitesse. Une place gratuite, pourquoi pas, faudra que je pense à la réclamer et ensuite à l'utiliser avant sa date de péremption. Surtout que si tout le monde réclame sa place, il va peut-être y avoir saturation du réseau, voire même plus de place si le nombre est limité...

Orange, avec toutes ces mesurettes, veut compenser une panne qui n'a fait que prouver la maladie du siècle : la dépendance à la téléphonie. Cela a prouvé que la majorité des utilisateurs ne peuvent plus se passer d'une machine. Même si vous enlevez les cas où le téléphone portable est vraiment important ou utile, il reste une grande partie de la population qui n'a pu ce jour-là envoyer un message ou faire un appel pour demander à son pote ou à sa copine "T'es où ?", "Tu fais quoi ?", "Machin m'a demandé de sortir avec lui". J'ironise un peu mais je ne dois pas être loin de la réalité.

Orange estime que le coût de cette indemnisation va être important. Moi je pense plutôt que cela va être modéré : cela dépend de l'utilisation quotidienne qu'en font les clients. Mon avis personnel est qu'au moins la moitié des clients ne profiteront pas des compensations. Une remise sur les factures, même de 2 ou 3 euros, aurait été plus marquante et plus concrète, et surtout, aurait touché tous les clients sans distinction d'usage.

13 janvier 2012

Les opérateurs déclarent Forfaits

L'arrivée des nouveaux forfaits Free pour le téléphone portable il y a quelques jours a fait l'effet d'un tsunami dans la planète Mobile. Des tarifs défiant toute concurrence de 0 à 19,99 euros. Jamais on avait vu une telle attaque. Du coup c'est l'effervescence chez les possesseurs d'un téléphone portable mais c'est la panique chez les opérateurs historiques qui pratiquaient jusqu'à présent des tarifs sans réelle concurrence étant donné la difficulté de comparer les offres et les services. Bref, ils noyaient le poisson pour mieux nous prendre pour des pigeons. Mais maintenant, la donne a changé.

La bombe Free a tout fait éclaté et les clients, vous, moi, se sont tous posés la question : et si j'allais chez Free ? Au bureau comme dans le cercle privé, nous nous sommes tous interrogés sur notre situation face à la téléphonie. Qui n'a pas posé des questions à un collègue ou un voisin ? Qu'est-ce que la portabilité, où ai-je droit d'appeler, vers quel pays, comment dois-je faire pour résilier et changer, etc... Il est vrai qu'une formule de 2h avec SMS illimités pour seulement 2 euros, ce serait bête de ne pas y réfléchir ! Le domaine du téléphone portable a été dans toutes les discussions.

Cette fébrilité chez le simple mortel que nous sommes a eu pour effet de faire trembler nos fournisseurs de ligne qui n'ont pas tardé à réagir. Baisse des tarifs, enrichissement des formules proposées, appel des clients pour les retenir... tout est tenté pour faire face en urgence. C'était magique, soudainement, il n'ont pas eu de problème à faire baisser leurs tarifs de façon vertigineuse alors que jusque là ils rechignaient à laisser quelques euros pour les clients fidèles.

Alors, j'ai fait comme tout le monde : je me suis penché sur ma facture. Je paye actuellement chez Orange 23,40 euros pour 2 heures de communication et je n'ai même pas les SMS compris dans ce forfait (ce qui augmente de quelques euros la note). J'ai ainsi compris que je me faisais avoir comme un bleu. Et puis, en discutant de ci de là, j'ai appris qu'Orange possédait une marque low-cost Sosh qui propose des tarifs bien plus intéressants. J'ai découvert ainsi que pour 9,90 euros, non seulement j'avais aussi 2h de communications (ce qui me suffit amplement) mais qu'il y avait également les SMS/MMS illimités ! Heureusement que j'étais assis. Il y a bien une formule à 14,90 euros avec Internet mais ça ne m'intéresse pas de surfer sur la toile depuis mon téléphone. Cela dit, ce forfait proposera dans quelques jours la possibilité de transformer son mobile en modem et ainsi faire accéder l'ordinateur portable à Internet.

J'ai l'impression de tout réapprendre et d'avoir tout un horizon qui s'ouvre à moi. Et bien c'est décidé, je passe chez Sosh. En sus, comme c'est Orange, je n'ai qu'à appeler le service client pour demander de migrer vers Sosh. Je garde numéro et portable sans avoir à faire de résiliation et de demande de portabilité.

Elle est pas belle la vie ? Y'a plus qu'à appeler.

18 février 2009

Le doigt sur l'engrenage

Orange est tombé sur un pépin avec l'ouverture à la concurrence de la vente de l'iPhone et de son écran tactile magique. Adieu l'exclusivité et la pratique des prix de son choix. Ce téléphone futuriste, mais déjà dans nos vitrines, va faire l'objet d'une bataille commerciale, enfin peut-être, car la justice a été saisie. Qu'a-t-il de si formidable ? Bourré d'électronique et de logiciels, il fait avant tout le bonheur des férus du dernier cri. Ceux qui ne peuvent pas s'empêcher de posséder la dernière innovation technologique même si le besoin n'est pas vital.

D'après la publicité que l'on peut lire ça et là, nous avons accès à d'incroyables outils rien qu'en touchant du doigt. Accéder à Facebook pour rester en contact avec ses 458 984 amis virtuels, regarder les cours de la bourse et prendre des sueurs avec cette courbe qui fait des yoyos à longueur de journée, repérer le restaurant ou le vendeur de vêtements le plus proche grâce au GPS intégré (pour ceux qui sont contre la vidéo surveillance et qui possède un portable, ils donneront une définition des libertés individuelles), jouer à la voiture dans une course effrénée en penchant l'appareil à droite ou à gauche comme un volant, faire ses courses sur eBay pour être sûr de ne pas manquer les bonnes affaires, connaître le titre et l'interprète de la chanson que l'on écoute en approchant le téléphone, transformer l'iPhone en télécommande, suivre minute après minute les derniers résultats de football sinon ça vous empêche de dormir, un dictaphone intégré pour parler tout seul dans la rue, et j'en passe et des meilleurs. La plupart des applications sont des portes ouvertes à la consommation. Toutes ces options ne sont pas gratuites évidemment, il faut bien rentabiliser un appareil fabriqué à moindre coût. Ah ! J'oubliais, on peut aussi téléphoner ! C'est dingue !

Cette course à l'innovation, c'est bien joli mais on pousse à la consommation. L'utilisateur devient un robot, comme dans Wall-E : on lui colle un écran devant le nez où on lui dicte sa journée et passe des publicités et plus rien autour ne compte. Avec l'iPhone nous sommes à mi-parcours vers l'homme bionique. De la fiction à la réalité il n'y a qu'un pas… Croyez bien que je n'ai rien contre la technologie mais à consommer avec modération.

Ce téléphone (si tant est que l'on puisse appeler ça encore un téléphone) rend son propriétaire dépendant qui ne peut plus s'en passer, ça devient un cerveau annexe. Cette boulimie de vouloir rester à tout prix connecté au reste du monde devient inquiétante. Le besoin, créé par le constructeur, n'est pas justifié. Addiction aux nouvelles technologies, cyberdépendance, appelez ça comme vous voulez, le fait est que c'est une réalité. A force d'être branché sur cette petite machine sans défense, l'utilisateur est amené petit à petit à fuir la réalité.

Il est donc vital de s'aérer l'esprit de temps en temps et de faire de vraies activités comme marcher ou jouer en société. Il ne faut pas s'étonner que nous qualifiions notre société d'individualiste, nous mettons tout en œuvre pour. Allez, vite, éteignez-le et courrez chez vos voisins pour un rami, ça fera du bien à tout le monde.

22 décembre 2008

Messenger et Orange

Vous avez installé la version 2009 de Windows Live Messenger (WLM) et quand vous le lancez, les petits bonhommes vert et bleu tournent sans s'arrêter ? Ne cherchez plus, vous êtes sûrement abonnés à l'antivirus d'Orange ! La solution que je vais vous détailler est peut-être la clé qui vous ouvrira vers vos contacts (enfin !).

1) Annulez la connexion à Messenger

2) Double-cliquez sur le petit icône de l'antivirus en bas à droite de l'écran (une sorte de 8 couché de couleur orange)

3) Cliquez sur le lien "Paramètres avancés…"

4) Cliquez sur le + situé à gauche de "Protection Internet" puis sur "Contrôle des applications"

5) Une liste s'affiche contenant toutes les applications installées sur votre ordinateur autorisées à être lancées

6) Dans la liste triée par ordre alphabétique, cherchez "msmsgs.exe" et "msnmsgr.exe"

7) Cliquez sur le premier ("msmsgs.exe") puis sur le bouton "Supprimer", situé en dessous de la liste

8) Si vous en avez plusieurs, supprimez les en faisant en sorte de ne garder que le dernier Messenger installé "msnmsgr.exe" (deux petits bonhommes barrés par un trait jaune)

9) Cliquez sur "Contrôle de l'accès distant" et décochez à droite "Activer le contrôle de l'accès distant".

10) Cliquez sur "Ok" puis sur "Fermer"

11) Tentez de vous connecter à Messenger

Normalement, la connexion se fait et vous pouvez discuter avec vos contacts.

Si à la suite de l'utilisation de WLM 2009, plus rien ne s'affiche dans Internet Explorer (IE), procédez comme suit :

1) Fermez IE

2) Ouvrez l'explorateur de fichiers

3) Sélectionnez le répertoire C:/Program Files/Windows Live/Contacts (C est le disque sur lequel vous installez les logiciels, cela peut-être D ou une autre lettre)

4) Effectuez un clic avec le bouton de droite de la souris sur le fichier "wlcomm.exe" et sélectionnez "Propriétés"

5) Sélectionnez l'onglet "Compatibilité"

6) Décochez la case "Exécuter ce programme en mode de compatibilité pour" (c'est-à-dire cliquez dans la case pour la vider)

7) Cliquez sur Ok et relancez IE

Vous devriez retrouver une situation normale, dans le cas contraire, résiliez votre abonnement à l'antivirus et n'en prenez pas d'autres : suivez les conseils à l'article "Casse-toi sale virus".

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu