Avertir le modérateur

ps

  • Sarko comment ?

    Comme je l'avais prédit à maintes reprises, les ténors de l'UMP se bouffent le nez suite à la déroute. Chacun tente de tirer la couverture à lui, c'est pathétique. Pendant des années ils nous ont fait la grande scène du rassemblement et du "tout le monde s'aime" et aujourd'hui, c'est à celui qui passera devant. Pourquoi alors avoir fait semblant d'être en accord tout ce temps ? Pourquoi s'être comporté comme un robot avec Nicolas Sarkozy et dire amen à tout ce qu'il disait et faisait ? Le chef n'a pas toujours raison et quand il dit une connerie, il faut lui dire. C'est vrai qu'en cas de victoire aux présidentielles, il valait mieux s'être comporté comme un enfant sage avec lui pour avoir une chance de gagner un ministère. Mais la déroute était annoncée. Toutes ces mauvaises décisions, tous ces passages en force des lois, tous ces discours ambigus. Au travers de l'UMP, je m'en prends à tous les partis car tous procèdent de la même façon. Tant que le chef est au sommet, on la ferme et on obéit, mais dès qu'il chute on le lynche et on veut prendre sa place. Les partis politiques sont remplis d'ambitieux. Quand Jospin a quitté la politique, tous les éléphants se sont déchirés pour prendre la suite. Quand Chirac a pris sa retraite, ce fut aussi la bataille. Maintenant que Sarkozy n'est plus incontestable, ils le mettent sur le côté. Vous verrez, quand Hollande ne sera plus président, on vivra à nouveau des joutes politiques ennuyeuses et navrantes. Heureusement qu'hier soir, France 3 diffusait les Chorégies d'Orange. C'était magnifique. Voilà un vrai rassemblement.

  • Le monde voit double

    Ce lundi, nous nous sommes réveillés en France et dans le monde en voyant double.

    Commençons par ce qui a fait du bruit ce week-end, les élections parallèles de miss pour représenter la France. Pour ceux qui en avaient marre de l'élection Miss France sur TF1, ils pouvaient toujours se positionner en dissident en soutenant Geneviève de Fontenay avec sa Miss Nationale. Pour ceux qui n'aiment toujours pas cet évènement, ils avaient deux fois plus de raison de critiquer ce concours d'apparences et de paillettes. En attendant, ce n'est pas Miss France ou Miss Nationale qui représente notre pays mais bien Carla Bruni qui s'impose dans la presse internationale.

    Pendant ce temps et sans transition, deux sons de cloches au Parti socialiste. Martine Aubry et Ségolène Royal. Non pas que ces deux femmes soient des cloches mais elles tiennent un discours différent. Une qui fait mariner les adhérents, sympathisants et autres politologues quant à sa décision de se présenter ou pas, l'autre qui n'a pas attendu la saint-glinglin pour lancer la campagne à gauche, alors qu'à droite, cela est fait depuis longtemps. Ségolène met la pression à la sous pape des socialistes. Espérons que la vapeur ne fasse pas tout sauter rue de Solferino.

    Aujourd'hui, c'est la saint Nicolas. Et dans certaines régions et même des parties du monde, Saint Nicolas est le concurrent du Père Noël. Deux papis pour les fins d'année, choisis ton camp mon enfant. Il y a toutefois une différence fondamentale entre ces deux personnages. Nicolas de Myre, le Saint Nicolas, a bien existé au IIIè siècle. Il était le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Quant au Père Noël, c'est un personnage complètement imaginaire, popularisé au XIXè siècle seulement. Il ne sert qu'à distribuer les cadeaux aux enfants sages bien entendu.

    Puisque l'on est en plein moment de fête de fin d'année, cela va de paire avec le temps qu'il fait. La neige tombée en abondance en début de mois s'est vite transformée en pluie. Ce qui fait qu'aujourd'hui, la France est coupée en deux. Une partie est sous le froid, la neige et les pluies verglaçantes, alors que l'autre moitié connaît le redoux.

    Les sénateurs ont voté récemment pour la suppression de la publicité sur France Télévisions en 2016. Plus de pub signifie moins de budget et des fonds à trouver ailleurs pour le manque à gagner, donc une possible hausse de la redevance. Le téléspectateurs va donc avoir un choix cornélien : regarder les chaînes commerciales avec pub à foison ou rester scotché devant une télé où les émissions se succéderont les unes derrière les autres sans possibilité de faire une pause pipi ! Je pense personnellement que cela ne nous fera pas de mal de ne plus manger de messages publicitaires, ça reposera nos cerveaux bien harcelés. Mais avait-on besoin de tout supprimer, l'essentiel n'est-il pas d'avoir des films ou des émissions coupées de réclames ?

    Enfin, je finirai par la tragi-comédie qui secoue la Côte-d'Ivoire actuellement. Voilà deux présidents pour un pays qui coupent le pays en deux et qui plongent cette nation dans la violence et la mort. C'est le match entre un président sortant qui ne veut pas sortir. Il a organisé des élections croyant être réélu massivement mais voilà que c'est tout le contraire. C'est la démocratie à Gbagbo. On fait voter le peuple et on s'auto proclame président quelque soit le résultat. C'est sur de lâcher un fauteuil qui donne autant de privilèges et de richesses… De la dictature déguisée diront certains, des caprices d'enfant gâté diront d'autres. C'est encore et toujours le peuple qui en subit les conséquences. Le principe de la démocratie à l'Occidentale est-il applicable dans des pays où le système politique est tribal ?

  • La PS Academie

    Le Parti Socialiste propose pour les prochaines primaires, en vue de l'élection présidentielle de 2012, d'ouvrir les candidatures à tous. Il suffit d'être inscrit sur les listes électorales, de signer une déclaration d'adhésion aux valeurs de la Gauche et de faire un don le jour du vote (des primaires). En résumé, il faut adhérer au parti le jour J, de jurer fidélité à Martine et d'être éligible. Coup de publicité ou véritable ouverture démocratique ?

    Analysons objectivement la situation. Admettons que vous répondiez à tous les critères d'admission, il faut ensuite, je suppose, préparer des discours, battre la campagne dans tout le pays et au-delà, et affronter ses adversaires. Qui peut se permettre de prendre de son temps précieux pour se consacrer des semaines entières à convaincre des militants qui ne vous connaissent pas et qui vous oublieront certainement le jour du scrutin ? La garantie d'un résultat favorable est trop mince.

    En outre, je doute fort qu'une Martine Aubry, une Ségolène Royal, un Laurent Fabius, un Dominique Strauss-Kahn, un Manuel Valls, un Gérard Collomb, un Arnaud Montebourg, voire un François Hollande, vous laissent le champ libre sans vous mettre des bâtons dans les roues. Eux qui rêvent au trône depuis des années. Surtout qu'ils ont le temps et l'énergie pour ça, c'est-à-dire pour parler des heures et des heures et brasser beaucoup d'air.

    C'est marrant, au moment où j'écris ça, je vois à la télé Coluche au jeu de la vérité de Patrick Sabatier (un extrait de l'émission). On lui demande s'il a subit des pressions de la part de partis politiques du fait qu'il soit candidat à la présidentielle. Il a répondu : "De tous les partis (…) et tous m'ont dit : de nous vous ne risquez rien, mais méfiez-vous des autres ils sont dangereux".

    Dernière minute : pour postuler aux primaires du PS, il faut atteindre 5% de parrainages d'élus socialistes.

  • Européennes 2009

    Je n'aurai pas grand chose à dire sur le résultat de ces élections européennes du 7 juin 2009. Je constate que :
    - ceux qui ont mené une campagne européenne ont gagné des voix
    – ceux qui ont fait une campagne présidentielle se sont cassé les dents.

    Cela signifie deux choses. D'abord, les électeurs ne sont plus les moutons de panurge et ne suivent pas forcément les yeux fermés les directives de leur parti. Ils ne sont pas dupes et n'ont pas confondu 2009 avec 2012. Ensuite, les socialistes n'ont pas compris et j'ai même l'impression qu'ils ne comprennent plus rien à la politique. Il faudrait leur expliquer comment ça marche et que, surtout, il ne faut pas tout mélanger. Ils étaient hors-sujet, au baccalauréat, ça vaut presque un zéro pointé.

    Bref, en ce qui me concerne, j'ai voté : je fais donc partie de la minorité votante ! Je ne sais pas s'il faut se réjouir que la Droite soit la grande gagnante, on jugera sur les actes. Une grande gagnante toute relative. Avec 40 % de voix exprimées, cela ne donne pas l'agrément de la majorité des inscrits.

  • Un grain de riz dans l'engrenage

    Pourquoi faire tout un flanc du choix de vote de notre ministre des Affaires étrangères ? Il a choisi l'UMP pour les prochaines élections européennes. N'est-il pas libre ? Parce qu'il est du PS, il doit voter les yeux fermés pour le candidat de la Gauche ?

    N'oublions pas que Bernard Kouchner a le derrière entre deux chaises. C'est un membre du parti socialiste dans un gouvernement de la Droite. S'il avait choisi de voter pour son camp, on l'aurait accusé de ne pas être solidaire avec le gouvernement, un dissident. Il choisit de voter à droite, il devient un traître pour ses anciens amis. Remarquez, il n'était pas obligé de dire son choix. C'est son choix. Que voulez-vous, les partis politiques fonctionnent ainsi. La démocratie et la liberté ne sont applicables qu'en dehors du parti. A l'intérieur, c'est "fait ce que je dis et tais-toi". Je ne comprends pas que l'on en fasse toute une affaire d'Etat.

    Des fois je vote à droite, des fois je vote à gauche, et pourtant ça ne fait pas la Une des journaux ! Non seulement, les partis politiques sont de vraies monarchies absolues dirigées par des poignes de fer les yeux fixés sur les échéances présidentielles, mais en plus les média traitent cette information comme si cela allait changer la face du monde alors que tous les citoyens s'en tapent comme de l'an 40. Moi, je dis "chapeau" Bernard, car au moins il sait pour qui voter. En ce qui me concerne, je ne sais même pas quelles sont les listes. Aucune information, aucun prospectus, aucune affiche. Rien de rien. Il ne faut pas s'étonner du peu d'intérêt que portent les citoyens à ces élections.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu