Avertir le modérateur

21 septembre 2013

Top con-tributeurs

Cela ne vous a peut-être pas échappé, les grandes marques, les commerces et les sites de commerce ont recours de plus en plus au comportement participatif des consommateurs. Que ce soit dans la grande distribution (Auchan, Carrefour, Ikea, ...), les services (La Poste) ou la téléphonie (Orange, Sosh, Nokia, ...), ils mettent à disposition des clients des forums, des foires à questions, des boites à idées ou du "self-service". Vous vous doutez bien que s'ils pratiquent ceci c'est surtout un intérêt majeur pour eux : des économies sur le personnel.

Demander aux acheteurs de scanner eux-mêmes les produits de leurs courses légitime de remplacer quatre ou cinq hôtes(ses) de caisse par un(e) seul(e). Ce qui est formidable c'est que personne ne s'en inquiète et travaille gratuitement pour l'enseigne. Sous couvert de vous faire gagner du temps, jusqu'à scanner ses produits dans les rayons avec une douchette portative, l'entreprise économise de la masse salariale et donc des charges sociales et donc fait augmenter les dividendes. C'est donc d'un intérêt hautement financier.

A La Poste, les machines de vente de timbre et de pesée du courrier sont des exemples flagrants de cette métamorphose. Si vous avez le malheur d'aller à un guichet pour acheter des timbres, l'employé va vous rediriger automatiquement sur le distributeur de carnets de timbres. Et vous aurez beau insister, rien n'y fera. Si les salariés des Postes contribuent eux-mêmes à la destruction de l'emploi en France et à la baisse des effectifs de La Poste, pourquoi devrions-nous nous en émouvoir ? Et bien parce que cela rentre dans un système qui impacte directement tous les Français.

Vous allez me dire, mais quel rapport avec la téléphonie. La méthode est différente mais le résultat est le même. Il y a les forums où chacun exprime un problème technique, un mécontentement ou un point de satisfaction. Et là, ça ne loupe pas, il y a d'autres client qui vont répondre ou réagir à la place des collaborateurs de la marque. Ces clients bénévoles vont même jusqu'à orienter, conseiller ou résoudre les problèmes à la place de ceux qui sont censés le faire. Pourquoi ils ne le font pas ? Parce qu'ils ne sont pas assez nombreux. Pourquoi ils ne sont pas assez nombreux ? Parce que la marque en appelle aux bonnes volontés de ses clients. C'est un cercle vicieux mais tellement lucratif ! Le résultat est à l'identique des distributeurs.

Des gens qui travaillent gratuitement entraîne inévitablement des économies de personnel et donc de charges salariales et au final, c'est le chiffre d'affaires et l'actionnaire ou l'État qui est gagnant (quoique... il faut verser les indemnités chômages...). Ce n'est pas voir tout en noir que d'en arriver à de telles conclusions. C'est malheureusement une réalité. Ce genre de pratiques ne va certainement pas contribuer à la baisse du chômage et inverser la courbe chère à notre président François Hollande.

Ne vous en prenez pas à la crise, c'était inéluctable, elle n'y est pour rien puisque de toute façon, tout le monde cherche à faire des économies même quand la croissance est là. Comment lutter contre ça ? C'est très simple, laisser les marques et autres enseignes se débrouiller toutes seules. Ne participez pas aux forums, ne donnez pas d'idée, dirigez-vous vers une caisse "humaine" et achetez de jolis timbres dits "de collection". Cela fera sûrement réfléchir les patrons.

A bon entendeur, à bientôt.

 

13 janvier 2012

Les opérateurs déclarent Forfaits

L'arrivée des nouveaux forfaits Free pour le téléphone portable il y a quelques jours a fait l'effet d'un tsunami dans la planète Mobile. Des tarifs défiant toute concurrence de 0 à 19,99 euros. Jamais on avait vu une telle attaque. Du coup c'est l'effervescence chez les possesseurs d'un téléphone portable mais c'est la panique chez les opérateurs historiques qui pratiquaient jusqu'à présent des tarifs sans réelle concurrence étant donné la difficulté de comparer les offres et les services. Bref, ils noyaient le poisson pour mieux nous prendre pour des pigeons. Mais maintenant, la donne a changé.

La bombe Free a tout fait éclaté et les clients, vous, moi, se sont tous posés la question : et si j'allais chez Free ? Au bureau comme dans le cercle privé, nous nous sommes tous interrogés sur notre situation face à la téléphonie. Qui n'a pas posé des questions à un collègue ou un voisin ? Qu'est-ce que la portabilité, où ai-je droit d'appeler, vers quel pays, comment dois-je faire pour résilier et changer, etc... Il est vrai qu'une formule de 2h avec SMS illimités pour seulement 2 euros, ce serait bête de ne pas y réfléchir ! Le domaine du téléphone portable a été dans toutes les discussions.

Cette fébrilité chez le simple mortel que nous sommes a eu pour effet de faire trembler nos fournisseurs de ligne qui n'ont pas tardé à réagir. Baisse des tarifs, enrichissement des formules proposées, appel des clients pour les retenir... tout est tenté pour faire face en urgence. C'était magique, soudainement, il n'ont pas eu de problème à faire baisser leurs tarifs de façon vertigineuse alors que jusque là ils rechignaient à laisser quelques euros pour les clients fidèles.

Alors, j'ai fait comme tout le monde : je me suis penché sur ma facture. Je paye actuellement chez Orange 23,40 euros pour 2 heures de communication et je n'ai même pas les SMS compris dans ce forfait (ce qui augmente de quelques euros la note). J'ai ainsi compris que je me faisais avoir comme un bleu. Et puis, en discutant de ci de là, j'ai appris qu'Orange possédait une marque low-cost Sosh qui propose des tarifs bien plus intéressants. J'ai découvert ainsi que pour 9,90 euros, non seulement j'avais aussi 2h de communications (ce qui me suffit amplement) mais qu'il y avait également les SMS/MMS illimités ! Heureusement que j'étais assis. Il y a bien une formule à 14,90 euros avec Internet mais ça ne m'intéresse pas de surfer sur la toile depuis mon téléphone. Cela dit, ce forfait proposera dans quelques jours la possibilité de transformer son mobile en modem et ainsi faire accéder l'ordinateur portable à Internet.

J'ai l'impression de tout réapprendre et d'avoir tout un horizon qui s'ouvre à moi. Et bien c'est décidé, je passe chez Sosh. En sus, comme c'est Orange, je n'ai qu'à appeler le service client pour demander de migrer vers Sosh. Je garde numéro et portable sans avoir à faire de résiliation et de demande de portabilité.

Elle est pas belle la vie ? Y'a plus qu'à appeler.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu